Blog-Invest pour l'investisseur avisé

Il existe des milliards de possibilités de s'enrichir mais une seule pour rester pauvre: ne rien faire

Le défi

    Mon défi du mois de novembre: le sommeil polyphasique ou comment se contenter de 4h de sommeil par jour.

Mes défis consistent à essayer une technique, un hobby, un système pendant une période de un mois. Après une période de 15 jours, en fonction des résultats, j’adapte la situation, le temps consacré ou la méthode utilisée car j’ai déjà une bonne vision de ce que cela m’apporte. Le but est que, si le bilan est positif après un mois, je perpétue de manière automatique ce que j’ai essayé. Je parlerais de mes défis lorsqu’il est en rapport avec le contenu du blog.

Exemple: j’avais arrêté de pratiquer la guitare depuis des mois, me disant que je n’avais pas le temps. Vers la fin août, j’ai réaccordé l’instrument et me suis donné les critères suivants: Pratiquer la guitare entre 17h et 17h30, tous les jours. Après 15 jours, j’ai adapté mon critère à: Si il est plus de 17h et que je n’ai pas pratiqué au moins une demi-heure de guitare durant la journée, je m’assied et le fait immédiatement. Depuis lors, seuls trois jours ont fait défaut dont 2 en septembre. L’objectif SMART était simple à déterminer:
S: Pratiquer de la guitare, s’améliorer et prendre du plaisir (C’est vague mais ça me suffit) Connaitre un morceau et comprendre sa structure. Un bon rythme, timing, un minimum de fausses notes et des accords clairs.
M: Au moins une demi-heure par jour pendant 30 jours. Les progrès ont été visibles… Mon entourage ne se bouche plus les oreilles.
A: C’est pas la mer à boire. En outre, il s’agissait de maîtriser « dueling banjo » dans le film « Délivrance »
R: Poser mes fesses dans un fauteuil et prendre du bon temps pendant 30 minutes, ce sera dur mais ça devrait aller.
T: Premier bilan après 15 jours et deuxième bilan après 30 jours.

    Mon défi du mois de novembre: le sommeil polyphasique ou comment se contenter de 4h de sommeil par jour.

Commentaires

Laissez des commentaires






Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.